Essai E2 Glass

Accueil Forums E2 Glass Essai E2 Glass

Ce sujet a 5 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Kophos, il y a 2 jours et 19 heures.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #6184

    Théo
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je suis discret sur ce forum, car je possède du retro leedh : Perspective et Nazca. J’ai d’ailleurs contribué aux articles retro leedh.

    Ce n’est pas pour ça que je post ! Avec une bande de potes, fêlés comme vous autres, j’ai organisé une journée d’écoutes des E2 Glass avec la complicité de Gilles. Je ne vous cache pas qu’il m’a fallu du temps pour venir poster ici mes impressions, tellement j’ai été tourneboulé par mes écoutes et les vérités de Gilles.

    Gilles est venu installer la veille, avec un soin millimétrique et ça a tout de suite fonctionné… selon lui. Moi, j’étais mitigé, voire ennuyé.

    Le lendemain, avec ma tribu de potes (certains fabriquant leur matériel), je constate un clan de déçus et un clan de muets.

    Beaucoup de doutes, lorsque Gilles isole son Mac +DAC du sol et que l’écoute est transformée (je pèse mes mots).

    Les supports de découplage nous ont moins surpris dans le résultat, nous nous y attendions.

    L’inversion des phases sur l’ampli de droite ou la suppression de la terre nous ont scotchés…

    Par contre, l’écoute semblait, par moment, plate. Par moment, avec une scène sans profondeur.

    Bref, pas une écoute merveilleuse. Ça a tout de même été une bonne journée, avec un Gilles intarissable de connaissances.

    J’ai eu le feed back des muets de la journée : ils ont retrouvé les sensations de certains concert sans électronique.

    Le vendredi soir venu, Gilles me laisse le système (je n’ai pas dit : Leedh E2 Glass + pieds à sustentation et mon électronique : Mark Levinson ML2 + atténuateur de volume passif tranfos permaloy + DAC quadricoeur maison. J’ai tout le WE pour écouter à mon rythme MA musique.

    J’ai découvert la notion de variété propre à ce système que je prends pour exact. J’ai découvert des émotions qui sont cette de l’interprète, pas celle du système. J’ai découvert un système sans volonté d’en rajouter. Sans tweeter qui en met plein la tronche.

    Je me suis rendu compte que pendant toutes ces années, j’écoutais ma chaine hi-fi avec le superbe tweeter HD3P des Nazca, ou les woofer papier de Perspective. Je dégustait la performance technique de restitution. Un triangle sur les Nazca efface le reste. Quelle fierté d’avoir une telle restitution … exagérée de ce triangle 🙁

    Avec E2, la musique est libérée des enceintes, qui sont en fait la prison de la restitution sonore. Chaque chose est à sa place. Ni plus, ni moins.

    Je ne sais plus quoi faire. J’ai un mal fou à supporter Nazca. J’écoute moins, j’ai gouté à E2 et suis en manque. Ce n’est pas démonstratif, ca ne rajoute pas, c’est décevant lorsqu’on est habitué à la hifi colorée. Après quelques heures de bons enregistrements, de bon interprétes, le retour en arrière vers mon système Nazca ou Perspective est juste compliqué. On goûte à la « variété » d’émotions que transmet l’interprète. C’est le seul système que j’ai écouté qui m’a fait ça. Un Brassens ou un Reggiani n’est plus le même après un passage sur E2.

    En contre partie, avec un tel système, je suis condamné à sélectionner les bons enregistrements. Les mauvais deviennent vraiment moches : ils ne peuvent plus compter sur l’aide subjective d’un système traditionnel.

    Bref, je fais des économies …

    Un grand marci à Gilles et à la véritié qu’il a laché à table : « Moi, j’ai appris à fermer ma gueule ». J’en ai fait une ligne de conduite.

    Merci Gilles !

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 mois par  Théo.
    fichiers attachés:
    You must be logged in to view attached files.
    #6187

    JustLiSten
    Participant

    Très intéressant :

    les différentes réactions en particulier.

    oui il faut parfois une accoutumance.

    avant l’addiction.

    alors courage donc

    #6189

    59jeff
    Participant

    j’aimerais bien ecouter les E2,surtout comprendre comment ont peu avoir du grave avec de si petit transducteurs!c’est de la curiosite,pas un doute sur la restitution,qui doit etre je suis sur tres agreable!

    #6191

    Chet
    Participant

    Pour le grave, 5 transducteurs en passe-bas, chacun 55mm de diamètre, à grand débattement.

    #6316

    marius30
    Participant

    Je viens de voir sur le forum « club hifi » une annonce pour une paire de LEEDH E2 Glass à 18900 euros à vendre chez Audio Prestige Vintage ( Eric Masse)….

    Si cela peut intéresser quelqu’un non encore équipé…

    #6335

    Kophos
    Participant

    Que ceux qui attendent l’upgrade de leurs E2 carbon en glass se rassurent, la production est repartie et j’en suis un nouveau bénéficiaire depuis Jeudi dernier, jour de l’installation, après leur transport en Kangoo maxi par Gilles. Il m’avait fait écouter 3 semaines avant ses E2 Glass de démo et 30 min m’ont suffit pour confirmer mon souhait de franchir le pas…Je les avais déjà entendues quelques mois avant chez Chet où j’avais ressenti plus de fluidité et de naturel qu’avec mon installation( avec mes propres CD favoris) mais ce n’étaient pas du tout les mêmes électroniques, plus hdg et transistors…C’était plutôt bien, reposant…mais sans doute pas assez car j’ai vu, récemment, que Chet avait changé d’electronique! C’est pour celà que je souhaitais, néanmoins, écouter ces E2 Glass in situ…Maintenant les Glass ont pris rigoureusement la place occupée précédemment par les carbon(es). La comparaison est quasi instantanée et je ne sais pas si le rôdage est achevé( environ une douzaine d’heures de fonctionnement seulement car , nous sommes allés deux fois en concert en « région » à Rouen pour de l’Arvo part+ Thierry Pécou à la Chapelle Corneille et le lendemain ballet Angelin Perljocaj Romeo et Juliette de Prokofiev par orch Opéra de Rouen au TDA) mais l’évolution est flagrante:fluidité, douceur, plus de « chaleur » en raison d’un gain dans le bas médium. Ca met en valeur les électroniques à tubes (ou l’inverse…). Les voies parlées et/ou chantées ( radio FM) sont un régal à entendre. Les différents pupitres d’orchestre sont davantage audibles comme si il y avait un micro sur chaque ( cf concerts Mezzo…). Mon handicap auditif  est sévère mais le petit plus de niveau perçu est réconfortant! Pour conclure, ces E2 ressemblent plus à des enceintes traditionnelles ( j’ai encore des Mulidine Accord) en raison de leur velouté mais sans leurs défauts( son de caisse, distortions, encombrement…). Une réussite qui devrait rassurer les réticents! Bravo et merci Gilles pour votre perfectionnisme et votre aimable disponibilité pour les membres du club!

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Le Club des utilisateurs Leedh