Pont des Arts Sonores 2016

photo1Web2Pont des Arts Sonores : du 27 au 29 mai, Baie de St Brieuc.

Cette année, la thématique tournait autour du roman « L’Eve Future » de Villiers de l’Isle Adam, écrivain né à Saint Brieuc.eve future
Le jeune Lord Ewald tombe amoureux d’une femme très belle mais très sotte. Afin de remplacer cette femme dans le cœur du jeune homme, l’ingénieur Edison fabrique de toutes pièces une andréide qui ressemble physiquement à son modèle humain, mais qui lui est spirituellement bien supérieure.
Beaucoup de références musicales, techniques, relatives au monde sonore dans l’ouvrage.
Pour le salon d’écoute audiophile « living leedh », une salle du musée à la disposition particulière, loin des canons habituels d’une pièce dédiée : salle ouverte, enceinte gauche contre une cloison arrondie en brique, qui donne sur un couloir ouvert sur l’extérieur, enceinte droite dans un angle vitré, public assis en arrondi, beaucoup d’espace derrière les enceintes, fond en angle, vue sur mer  …
photo2w
Chaque enceinte a été disposée en prenant la plus grande largeur possible, distance identique de 3,15 m par rapport au point d’écoute central. On a eu tout de suite une belle image, comme la première impression à Munich.

Puis, j’ai installé le caisson suivant « les normes » (- 439 mm). Je n’ai pas pu essayer en le mettant sur un bord extérieur (manque de longueur des câbles modulation) pour reproduire la disposition au High End. Je l’ai donc placé pas tout à fait au centre pour pouvoir accéder aux électroniques. Toutefois, il n’a jamais été trop présent. Certains ont remarqué sa présence physique mais pensaient qu’il n’était pas raccordé au système. Même sur Le temps Passe de Jonasz, écouté une fois en public. Je n’ai jamais eu l’impression de l’entendre se déclencher.
Ensuite, orientation des enceintes par rapport aux sièges extérieurs droit et gauche. Le principe de l’alignement « à l’œil » est efficace. On ne doit voir qu’un seul montant carbone de sa place si l’on regarde l’enceinte située dans la diagonale opposée.

Le système a marché du feu de Dieu. Une superbe image (un petit air de Munich) : j’ai l’impression que plus la salle est bizarre, mieux ça marche. Il y avait toutefois un déséquilibre si l’on était assis sur les places les plus à droite que je ne suis pas arrivé à régler correctement, du fait, vraisemblablement, de la configuration totalement asymétrique de la pièce. L’angle du fond, derrière le système, donnait une profondeur impressionnante.
Je n’ai pas pu prendre le temps de faire le sens des prises, en plus j’aime pas faire, c’est long  😉

Un samedi maussade (brume de mer), avec peu de monde, mais qui aura permis des écoutes « privées », en particulier le retour du « jeune ami » de l’an dernier, Jérémy, pour une sollicitation intense du matériel au travers de pièces électros sans concession …

La petite déception du samedi (1 à 4 personnes en permanence) a toutefois été largement compensée le dimanche après-midi : étant le seul a être installé à l’intérieur du musée, les entrées étaient comptabilisées (sécurité oblige). 300 personnes sont donc passées au salon d’écoute.
Une séance a même été applaudie et j’ai été assez longuement interviewé par une radio locale qui couvrait en direct la manifestation. Radio Activ' 101.9 FM (Radio Ferarock) – Langueux / St. Brieuc et diffusée sur le web vous propose un choix de programme musical variéJ’ai largement eu le temps de commenter le matériel (technologies etc…, l’histoire du père Milot) et les contenus et raisons des choix d’écoutes.
Le journaliste et son ingénieur du son sont revenus à la fin de leur programme pour profiter.

Les artistes pros présents – dont certains avec des propositions plutôt originales – sont également passés, le « bouche à oreille » ayant produit son effet.

Symphonie aux 25 platines, j’ai essayé, c’est géant !

La démat a très bien marché, aucune agressivité, un peu trop « propre » peut-être.
photo3w
Le grand gagnant aura été le vinyle : collection personnelle, mais aussi des acheteurs qui venaient de s’approvisionner au marché présent sur le site.
Une comparaison Pink Floyd avec ma réédition récente de Dark Side of The Moon et un vintage acheté sur place a tourné à l’avantage de l’original …
A noter quelques problèmes d’électricité statique sur certains disques lorsque l’hygrométrie est passée en dessous des 44 % – il fait sec en Bretagne – et a nécessité un lavage supplémentaire.
(la machine à laver en a intrigués plus d’un).

Des écoutes à très bas niveau lors de la présence d’une maman avec son bébé au sein : Bobby Mcferin, Baby , Musica Nuda, Eleanor Rigby. Le bébé s’est endormi, mais peut-être l’aurait-il fait sans musique ! Un moment intense tout de même, avec un public pénétré par cet instant inattendu, original et touchant. Merci petit Tiwann pour cet espace de vie tranquille.
Eh oui, Gilles, on peut écouter en tendant l’oreille.   😆
Mais aussi des délires de dB, et là mes amplis ont montré un peu leurs limites à remplir l’espace en perdant en dynamique.
Le passage le plus osé : Moments Newtoniens, une pièce de Jean-Claude Risset avec dispositifs électroniques, quatuor à cordes, piano et trombone, avec, vers la fin, un glissando de Shepard-Risset à ne pas manquer (il faut savoir vivre dangereusement ). Risset

Beaucoup de compliments, de merci, de poignées de mains chaleureuses.
Les retours de l’organisation : « on en parlait beaucoup « en bas » », « il faut absolument monter au salon d’écoute » …
Assez gratifiant en somme, car c’est n’est pas vraiment juste tranquille à désinstaller, transporter, etc…photo4w
Et les petits gâteaux bretons à l’entrée ont favorisé une razzia de cartes de visites du club, disponibles dans la même coupe… en vinyle.

Un retour sympathique :
Bonjour,
Encore merci pour ce pur moment de bonheur musical, dimanche soir à la Briqueterie !
J’ai beaucoup aimé la beauté et la sensualité de vos choix musicaux.Je m’aperçois que je n’ai ni personnellement ni professionnellement « Asturias » de Albéniz. Avez vous une version à me conseiller en cd (pro) ? ou en vinyle (perso) ?J’ai été hypnotisée par l’intensité, la chaleur et la précision du son ; Est-ce que ces petites merveilles technologiques sont commercialisées ?Si oui, savez vous si elles valent le prix d’une Rolls  😥  ?Au plaisir de vous lire ou écouter une de vos délicieuses auditions musicales,
Cordialement,
EJ