E2 Glass, le prototype

En avant-première chez un Leedher : Mai 2016

glass1

Nous évoquions dans notre page anniversaire une évolution majeure dans le monde des transducteurs.
Nous pouvons enfin révéler ce qui se préparait dans les laboratoires Acoustical Beauty.

Des transducteurs équipés de membranes en verre.
Oui, celui qui l’a rêvé l’a fait.
Nous avions même pu écouter, l’an dernier, au retour du salon de Munich, un petit haut-parleur monté dans une petite enceinte qui servait à écouter la radio, le soir.
Un dôme en verre de 5 cm de diamètre. Une écoute attachante qui laissait transparaître des qualités surprenantes.

Plus de 10 ans qu’il y travaillait.
Du verre !
Moins rigide que le diamant, que le carbone, et pourtant beaucoup plus naturel.
Après avoir fabriqué lui-même la première membrane, il lui aura fallu trouver un maître-verrier suffisamment audacieux pour accepter de mettre en fabrication la première pré-série, car compte-tenu de la complexité de fabrication et des tolérances draconiennes imposées, beaucoup de rebuts pour seulement  quelques exemplaires  utilisables.
 non_ebavuré  non_ebavuré2Photos lors  de la première écoute des HP à peine secs, avant d’être ébarbés.

Un upgrade sera possible pour les membres du club déjà équipés de E2. Cet upgrade pourra se faire sur un seul  haut-parleur (le médium) ou bien sur l’ensemble de l’enceinte. Pour l’instant il va falloir maîtriser la production des membranes en verre :
Aucune société au monde n’en a l’expérience. Il s’agit vraiment d’une première.
Par contre l’upgrade est tout à fait réalisable dans la mesure où les photos présentent un HP de E2 modifié, originellement monté avec une membrane carbone.Plan large
Living Leedh a été parmi les premiers à pouvoir écouter la version avec un seul HP par enceinte : ce n’est pas une amélioration, c’est une révolution dans le monde de la reproduction sonore.

Gilles en train d’ébarber le tour de la membrane : il est arrivé un lundi vers 16h. Ils avaient collé les membranes le matin même.Ebavurage

Il restait des aspérités sur le pourtour. On a écouté comme ça le lundi et le mardi matin il a décidé, avec du papier de verre, d’enlever les bavures du pourtour. FinJe récupérais les petits bouts dans une coupelle. C’était de minuscules miettes… Et bien, ça a tout changé …

Ça c’est  LivingClubSign !