Munich High-End 2016

Best in Showweb

L’âge de « Glass »

Le stand là, en vidéo
La presse au retour du salon : accès direct

Le 30/04 : Le système préinstallé chez un Leedher

Chez Aura, Gilles Milot a réuni les éléments : Nous avons ainsi profité d’une écoute en avant-première de l’installation High-End 2016 et nous avons pu comparer la toute nouvelle E2 Glass avec la E2 classique.E2Coteàcote

Une nouvelle version de l’amplificateur est aussi mis en œuvre. GlobalStéphane

L’installation comporte une source démat’, tablette et NAS. Le DAC utilisé est celui du PlayBack MPS-3.

AlimNAS

Un pont optique isole le NAS. Les TPLink et la tablette bénéficient d’une alimentation spécifique.

AMPLICôté ampli et tablette

A Munich, le 05/05 : L’installation et la journée des « pros »

EntréeWeb

LivingClubSign  est présent…LivingLeedhGateauxGilles_Aura… et actif : Tard la veille, Gilles est encore concentré, Aura est confiant à l’issue de l’installation.

Et quelle installation, vue des coulisses :Coulissesdoc      ombrelle                                                                                                        … et sur les côtés. Cordons, y compris le secteur : Tout est connecté par les câbles Leedh. Ils sont inspirés du câble HP Universel, avec blindage actif (pile) et le même câble qu’à l’intérieur des E2.cables

Swissonor présente son savoir-faire sur Thorens et l’optimisation de la lecture analogique sur ses enceintes Bach 12SWISSONOR BACH12Ampli swissonor à PX 25, 2×7 wattsampli

Au milieu, la TD 160 cellule Ortofon Quintet Blue et en haut, une TD 124 avec cellule  mono Pierre Clément, et le PPP Swissonor.ClementPPPSwissonor

Leedh fait le grand écart entre la bande (Stellavox) et la tablette. Le DAC est un MSB The Analog DAC.Nagra

DSC05130[1]
Une coupelle de F. Tchang discrètement posée
Stellavox Master : Bande enregistrée avec 2 micros à 3 m des musiciens, en direct, sans table ni mixage : Master pour un disque de musique égyptienne contemporaine.

Cette première journée est réservée aux « pros » (le sont ils tous ?), venus nombreux :profaçadeProdroiteProGauche

En soirée, nous nous sommes laissés dire par un critique reconnu que « c‘est une des meilleures écoutes du Salon, où le public reste ».

Le 06/05 : La journée des supports !

Toujours à l’affût de tests, les Leedhers ont essayé le bois vs le métal : Les classiques de Franck Tchang et les fameux Neodio B1.

SupportBois

Les enceintes Swissonor se portent bien sur le bois, SupportBois2

les caissons Leedh préfèrent le métal : Support Neodio

Les tests sont interrompus : Un Salon, c’est aussi pour recevoir le public (!), dont certains sont présents suite à la lecture du site 6Moons.public

Leedhers&Gilles
Patcam – Aura – Gilles

4 Leedhers ont fait la route pour se joindre à Gilles Milot : L’esprit Leedh, ce sont ses clients qui en témoignent.LivingClubSign

4Leedhers
Haut : Patcam – Just LiSten / Bas : Aura – Zerode

Le 07/05 : Être ou paraître ?     That is the question…

Nous vous proposons de goûter à l’ambiance du Salon, parfois surprenante, grâce au long reportage photos de Léo. IMG_04671

Sur certains stands, il faut les lunettes de soleil, tellement les carrosseries sont rutilantes ! IMG_04681

Les formes étranges, la décoration anachronique se côtoient…IMG_04801 IMG_04541Web

IMG_04621
Au boulot feignasse…

 

Le style est parfois sévère… Faut bien vendre !

 

 

Rien de ça chez Swissonor et Leedh. Uniquement de la décoration comme chez soi : Le tapis tibétain, ancien et noué à la main, vient de la collection appartenant aux parents de Urs (Swissonor). tapis

A chaque salon il l’emprunte : « les tibétains sont un peuple montagnard, comme les suisses ». En témoigne  la similitude entre le cor des alpes et la trompe tibétaine, pour communiquer à travers les vallées. Le paravent vient de chez Gilles Milot, les ombrelles, lampes et les résonateurs sont habituellement chez Aura. General1Une ambiance d’écoute sobre, avec des objets personnels « vivants » et « habités », qui reste très humaine et ressemble à ce qu’on peut connaitre chez soi, loin du marketing, souvent agressif, des autres stands.

Place à la musique : Les écoutes sont très silencieuses, concentrées, plus proches d’une ambiance d’auditorium queFestivalSon celle d’un salon hifi. Les Leedhers se relaient pour amortir les fermetures de portes afin de ne pas interrompre l’attention des mélomanes. Les plus anciens reconnaitrons l’atmosphère qui régnait dans les stands Charlin lors des « Festival du Son ».

Être ou paraître : Leedh a fait son choix.

Aujourd’hui, cette ambiance a été partagée avec Stéphane Even de Neodio (électroniques et les B1), sa femme et un collaborateur. even1  even2Passage de JC Reynaud, 2éme passage de Joël Chevassus. Puis le rédacteur en chef de LP magazine est resté assez longtemps. Giulio Cesare Ricci est aussi venu : Ecoutes vinyles bien évidemment.Fone

Le 08/05 : Dernier jour

Visite d’un patron de Wilson Audio et de son staff, intéressés par la technologie développée par Gilles M.WilsonAudioCe dernier jour, belle affluence avec de nombreux professionnels, et quelques félicitations avec « handshakes ». Plus de pros que durant l’officielle 1ére journée.

Puis, rangement, cartons…Range2WebRangeWebmise_enCartonsWEB

Chez Swissonor, la partition a disparu.SwissonorPartoche

Chez Leedh, reste à prendre la bannière du Club , Article1erepagemais laisser les traces des E2 Glass :Marques

JustLiSten a trouvé un ascenseur libre, direct, sans changer à Opéra.ascanseurWebEt prend son chariot en photo pour le reconnaitre… Alors que Gilles retrouve son égérie de l’an dernier !Totem1

La presse au retour du salon : Page 2