Portes Ouvertes chez …

Gilles et JustLiSten vont squatter à Londres
londres-millechosesalondres1-848x300

2016, Mi juillet, par JustLiSten :
Les circonstances font que je me retrouve dans le véhicule chargé de tout un système basé autour des 1éres E2 Full Glass.
Full car depuis quelques jours, les tweeters en verre ont pu être montés. TWT-GlassDOC

Ajoutons à cela un caisson (pas encore en verre !), un Devialet 200, tout le système démat maintenant habituel et une forêt de câbles divers et « propriétaires ». Sans compter l’alimentation qui a tout de même des petits airs de bombe expérimentale.
Par précaution, nous avons doublé avec la partie dématérialisée de mon système personnel, qui, au final, ne sera pas utilisée.

routeNous sommes en route pour Londres, via Calais et Dover.
Malgré les quelques boîtes remplies de fils de couleurs étranges, le passage à la douane se fera sans mise en examen.
Le voyage se terminera dans l’hyper centre de Londres, après une bonne heure de « diverted traffic » en raison des nombreux travaux rendant aléatoire l’utilisation du GPS.
Le parking souterrain est rempli de petits véhicules du genre Ferrari, Lotus, grosses BMW, voitures de collection… Gilles est aux anges, car assez branché voitures de courses. Voir sa conduite de la Kangoo Acoustical Beauty qui frise les 380 000 km et ne craint pas la calamine.
Au dessus, l’immeuble HLM dans lequel l’installation pour une « démo live » doit se faire.
Les Anglais ont le sens de la mixité sociale : Cet HLM, d’esthétique vétuste, renferme quelques appartement très Haut de Gamme parmi des appartements modestes. Nous nous installerons dans un HdG !

Expliquons « l’affaire » : Gilles a été contacté par Damien, résidant au Cap, Afrique du Sud, qui a lu dans la presse les « reviews » du système E2 Glass, et, bien que ne l’ayant jamais écouté, voudrait en faire l’acquisition.
Gilles est un peu réticent tout de même. Au cours de leurs échanges, ils conviennent d’un rendez-vous à Londres, Damien devant s’y rendre pour raisons professionnelles.
Celui-ci loue donc l’appartement qui permettra à la fois hébergement et écoute du système complet.

Dans l’attente de son arrivée, nous stationons dans le pub le plus proche.
Le matériel est monté au deuxième étage, ascenseur à moitié en panne (c’est l’aspect HLM). Nous allons dîner, puis installation et câblage jusqu’à un peu tard dans la nuit.
Mise en chauffe pour la nuit -restante- . Les réglages se feront dans la matinée, après un english breakfast au café du coin, l’écoute étant prévue en début d’après-midi.
La pièce est largement vitrée, mais les rideaux sont tirés. Donc une ambiance cosy à l’anglaise.ensembleWeb
Premiers réglages assez rapides (le métier, chers amis …) : Distances, orientation, réglage du niveau du caisson.
Le filtrage de l’ampli se fait en interne dans le Devialet.
Puis voici la séance du sens des câbles.
La plupart ont déjà été repérés mais voilà que Gilles prend l’idée d’aller voir comment cela se comporte en amont des ponts optiques. Il est admis que cela n’a pas vraiment d’influence puisque le pont/changeur de genre est censé bloquer la partie routeur/NAS.
A noter que le PC Surface 3 et les 2 blocs optiques sont alimentés à partir du système de filtrage mis au point dans les ateliers Acoustical Beauty (photos visibles sur le reportage Munich).
Changement du sens de la prise du NAS. Rien de concluant.
Changement du sens de la prise du routeur.
Le son, l’image auxquels nous sommes habitués se transforme en son d’une très bonne chaîne audiophile. L’image n’est plus holophonique, c’est très propre, défini, mais tout se ressemble.
L’impression que chaque enregistrement a été fait au même endroit, par le même ingé son.
Et ça, Gilles n’aime pas !
Un changement évident, pas seulement sur de petits détails. Dès les premières notes, l’impression d’avoir fait de profondes modifications.
Après quelques écoutes, Gilles se lève, un peu agacé : « on ne peut pas garder ça !».

Retour en arrière, un peu pénible : il faut tout arrêter, redémarrer, rebooter. Cela reprend du temps, sans compter les risques de plantage. Et ce retour au sens initial de la prise du routeur, qui n’est pas censé avoir d’influence sur le son, va permettre de revenir à ce fameux son Leedh au naturel incomparable.
Leçon : ne jamais rester sur des a priori, des principes acquis. Essayer, toujours, toutes les combinaisons possibles.
Là encore, une leçon du maître, comme celle de Munich, sur les réglages d’un système.
Et pour finir de « fignoler », le Devialet, d’abord posé à même le sol, se verra atterrir sur une revue people très anglaise afin de l’isoler. Écoute ABA concluante !

Notre hôte arrive. Contact très agréable, Damien est un audiophile et mélomane convaincu et compétent.
Les écoutes peuvent donc commencer.
Au programme : musique dématérialisée sur le système installé, fichiers en 24 bits, puis avec le Mac de Damien qui pourra passer ses musiques au format AIF au travers d’Audivarna.
Le système marche très bien, malgré un « petit ampli ». Ce choix a été déterminé par le fait que Damien possède un Devialet 1000.
Notre auditeur semble tout de suite captivé par la scène sonore, tout à fait inhabituelle pour lui.
S’enchaîneront des écoutes de styles variés, mais les Leedhers connaissent déjà.
L’installation du Mac de Damien se fera sans anicroche, la clé M2 Tech étant reconnue immédiatement sans avoir besoin d’installer de driver.

Kbdoc

Damien retrouve ses marques musicales (beaucoup de folk) et est vite convaincu.
Une petite réserve pour lui sur l’ensemble des écoutes : un grave un peu trop présent. Pourtant il utilise à son domicile 2 caissons de basse.
Pour ma part j’ai préféré le système en wave/24 bits dans la « configuration Milot ».
Ces quelques heures trop courtes ne permettront pas de prendre le temps de peaufiner les réglages du caisson à son goût, car après une douche Damien reprendra l’avion pour une douzaine d’heurs de vol retour.
Nous remballons dans la foulée et chargerons le lendemain à 5h du matin pour un retour à « l’usine » à 17h30.

S’il ne m’appartient pas de dévoiler le résultat commercial de l’histoire, je ne peux que relever quand même la disponibilité et l’intégrité de Gilles qui n’a pas hésité à consacrer 4 jours de son temps (et du mien …), sans compter les frais engagés, uniquement parce qu’il ne se voyait pas, honnêtement, vendre un système à l’aveugle à un audiophile du bout du monde.

Il me tarde de connaître la prochaine destination, des fois que je sois encore du voyage …

Au fait, vous voudriez peut-être savoir, pour les tweeters en verre ?  …Patience et restez sur nos Zondes….

Le système en place :ChaineDOC

Leedh E2 Full Glass
Caisson 20,1 au centre, posé à même le sol (pas d’essais découplé faute de temps)
Câbles HP Universel
Devialet 200
Surface 3, M2Tech Hiface 2 USB/coax avec câble numérique coaxial maison et alimentation maison
JRiver
Nas Synology, alim d’origine
Boîtiers optiques TP link sur alimentation maison (celle alimentant aussi la tablette)
Routeur TP link avec son alimentation d’origine
Câbles Ethernet standards plats (bonne qualité mais pas audiophiles)
Barrette secteur standard de bonne qualité
Adaptateur standard Europe/Angleterre pour la prise murale
Câbles secteurs : câbles d’origine et câbles mis au point par Bernard Renault (Port Royal Audio)

Le système actuel de Damien à Cape Town :
Enceintes Boenicke
2 caissons Real
Devialet D1000

 


Audio Prestige & Vintage le 05/12/2015 : Page 2