Lhanslo

Au fond, les Belges ne sont pas si … pressés
de Bruxelles

Gilles s’est intéressé de longue date à la haute-fidélité,  mais d’autres passions l’ont précédée dans ses investissements plaisir. Il a commencé timidement et au moindre effort avec l’achat du révolutionnaire (pour l’époque pas si ancienne) Naim Uniti et une paire d’enceintes bibliothèque dont il vaut mieux taire le nom… Il avait déjà entendu parler de Leedh alors inaccessible et de son créateur, ce qui a néanmoins laissé dans son inconscient une curiosité qu’il faudrait bien un jour assouvir.

Après avoir pris un poste en Belgique, le virus de la HiFi qui couvait en lui s’est déclaré et il a  rattrapé au cours des 2 dernières années, le plus que demi-siècle passé dans la médiocrité musicale ! Sa recherche du Graal musical a toutefois manqué d’inspiration et de sagesse.
Peu satisfait du résultat, il a  décidé de reprendre à zéro tout ou presque pour arriver au système actuel. Il aurait pu encore une fois passer à côté des Leedhs… mais cette marque lui est  revenue spontanément à l’esprit quand Fred, éminent vendeur chez l’un des deux grands spécialistes de la HiFi à Bruxelles, lui a fait part de la prochaine arrivée de nouvelles vedettes françaises dans les rayons.
C’est ainsi que Gilles Milot a débarqué à Bruxelles en décembre 2014 avec un peu de retard car tombé en panne sèche sur l’autoroute ! Il n’a pas compté son temps pour installer au millimètre les enceintes ainsi que le caisson (les marques au sol sont toujours en place). Ces derniers mois ont été passés  à rôder et à améliorer la mise en œuvre du système. Et c’est tout dernièrement que le plaisir musical est devenu total grâce à l’intervention, au niveau des accessoires ô combien essentiels (prises secteur, câbles et supports), d’un autre créateur de produits HiFi et ami, Panayotis Gioulos.

 

Vous trouverez la version longue de cette quête sur le forum HCFR
Leedh E2, Caisson 20.1

 

Autres éléments de la chaîne :

Le déballage du matériel chez Lhanslo

Le retour en France et évolution : page 2

24 réflexions au sujet de « Lhanslo »

  1. Bonsoir à tous,

    Le moment tant attendu est enfin arrivé… Le Brexit ??? Non le câble USB Entreq Atlantis et son boitier Silver Minimus mais qui fait indubitablement dans le XXXL en restitution sonore.

    Voici le message que je viens d’adresser à Laurent Gromier qui me l’a vendu après l’intense campagne de séduction réalisée par Gégé lors de sa dernière tournée [de Ricard :)] à Paris…

    « Bonsoir Laurent 🙂

    Gérard nous avait mis l’eau à l’oreille en nous faisant écouter le câble ENTREQ APOLLO et son boîtier et j’ai plongé immédiatement dans cette folie il y a de très – trop – longues semaines…

    J’ai encore du patienter 48 heures de plus avant de pouvoir récupérer le colis que UPS n’a pas pu livrer mercredi comme annoncé. Mais l’attente a été récompensée : je suis aux anges avant même tout rodage !

    Aussitôt installé et mis en écoute, quel choc. Le gain en matière, qui fait que l’on ressent la présence quasi-physique des musiciens et interprètes, la profondeur des graves, une combinaison incroyable de calme et d’impact et au final le naturel sont les grands gagnants.

    Dans ce tableau, le bloc est aussi indispensable : il allège légèrement les graves tout en donnant un peu plus d’énergie (de rapidité), ce qui renforce le côté naturel ; les extinctions de notes deviennent simplement époustouflantes.

    Les apports qualitatifs de ce câble au sommet de l’art de l’entreprise sont évidents dans tous les domaines, à tel point que les seuls mots qui conviennent sont « proche de la perfection » !

    Je regrette de ne pas être dans une habitation isolée pour pouvoir écouter à un niveau plus élevé.

    La source, la source, la source et encore la source : tout les efforts apportés dans ce domaine ont été hautement bénéfiques. Déjà choisie pour ses qualités intrinsèques, et après avoir accueilli trois supports Neodio B1, un filtre LAN Acoustic Revive, deux fusibles SR quantum Black et ce magnifique câble ENTREQ ATLANTIS avec son boîtier Earth Silver Minimus, elle est désormais à même de transmettre toute la substance des enregistrements au DAC qui n’a manifestement pas encore atteint ses limites dans leur retranscription.

    A l’occasion de l’un de vos déplacements sur Paris, je vous accueillerai volontiers pour partager une écoute d’une intensité rare.
    Bien cordialement,… »

    Si vous avez encore l’ombre d’un doute sur ce que pourrait vous apporter un tel câble… vous pouvez me contacter également pour envisager une écoute !

    1. Cher gilles ,Chers leedhers bonjour.
      Enfin….. tu l as reçu ton câble USB ,mes félicitations pour l achat.
      La societe ENTREQ est une entreprise suédoise familiale,qui fait du sur mesure,les délais d attente sont un peu longs ,mais ça vaut le cout d’attendre n est ce pas,Cher Gilles?
      je pense que Laurent te l as dit,il faut patienter au moins une centaine d heures de rodage avant d en profiter.
      Moi j ai plus de chance,Laurent m a laisse son câble déjà rodé en échange du câble neuf que je lui ai commandé.
      l Appolo 12 apporte une bande passante très large surtout vers le bas du spectre avec beaucoup de finesse et de matière .
      je l’ai essayé sur le neodio NR22HD,ensuite sur le hegel HD 30
      et enfin sur l HUGO TT de chord.(tous rodés et prêté par Laurent(troisens)
      les meilleurs résultats ont été sur le l’HUGO TT
      Le HD 30 trop chaud a mon gout.
      le NEODIO trop clair
      et puis, je trouvé que L’ HUGOTT se marie très bien avec le gryphon diablo.
      Ton câble atlantis doit aller plus loin dans la même note sonore. 🙂
      A bientot Cher Gilles,
      Cher Leeder au plaisir de vous lire .
      Gege.

      1. Bonjour Gégé et bonjour à tous,

        Un petit peu de suspens autre que footballistique en ce jour décisif pour les Bleus !

        Visite de Belgique (Frédéric de Noir & Blanc) avec deux nouvelles pièces … et une comparaison de câble USB que j’espère bien remporter haut la main mais je me méfie de ses trouvailles.
        Si cela se passe comme prévu, je lui demanderai d’écrire quelques lignes dans l’après-midi.

        A plus tard 😉

        1. Très très agréable surprise a l’écoute du nouveau câble de Gilles.
          L’Entreq est une superbe découverte, plus de densité des timbres riches et variés quant au grave, il est juste en place sans trop en faire. Les détails foisonnent de toutes parts sans acidité.
          Son système est maintenant à maturité.

          1. C’est un commentaire sobre et sincère : ce câble s’accorde parfaitement avec le reste de mon installation pour un résultat sans concession. La supériorité de l’Entreq réside dans la justesse de tous les paramètres, dans son équilibre global qui rend l’écoute évidente.
            Pour rassurer ceux qui n’entendent pas mettre autant dans un câble, l’essai fait avec un câble USB à 100 euros (Analysis ?) a donné des résultats impressionnants laissant déjà loin derrière des câbles AES-BU et RCA valant 3 à 10 fois plus. Il pêche un peu par des graves trop prononcés mais avec les Leedh ce n’est pas mal du tout ; à dire vrai, je m’en serais volontiers doté depuis mes débuts avec elles.

            Sinon, les deux éléments qu’a apportés Fred et qui me restent à installer sont :
            – un conditionneur Gordian ; substitut très accessible à un branchement direct et autre terre dédiée. Un amateur de Gigawatt Evo 4 n’a pas hésité une seconde : je comprends que le Lab 12 fait 3 fois mieux pour 4 fois moins cher, cqfd 😉
            – et… un second caisson Leedh d’occasion impeccable, une très belle affaire en vérité !
            Donc Gégé tu vois que je suis tes conseils et ton exemple. Il ne sera pas installé avant plusieurs semaines mais cela va finaliser le tout avant un éventuel upgrade des caissons et des enceintes !

            A +
            [Pour un triple A à la rentrée ; il n’aura pas été perdu pour tout le monde 🙂 ]

  2. Bonsoir,

    Derniers travaux de maintenance réalisés hier soir en quelques minutes : changement des fusibles du préamplificateur Gryphon pour… des SR quantum Black.
    Lire les (excellentes) impressions sur le fil dédié du forum dédié aux accessoires ouvert par Chet.

    1. bonjour Cher lhanslo
      tu fais parti de l « elite »,des leedhers des fusibles SR BLACK ,il te manque plus que le ou les caissons tu seras vraiment bien protege.mdr.
      je plaisante…… Alors comptant des resultats?
      gege
      ps: par contre pour changer les fusibles du 20.1(module500)
      je n ai pas trouve comment les remplacer
      faudra que je contacte ludovic .
      A moins que vous ayez chers leedhers des infos a ce sujet
      au plaisir de vous lire
      gege

      1. Les fusibles sont au niveau de la prise secteur de chaques modules d’amplification de ton caisson , si tu regardes bien , en enlevant ton cable secteur , tu y verras un petit cache qui coulisse en tirant dessus vers toi 😉

  3. Bonjour à tous,

    J’ai l’esprit léger et impertinent aujourd’hui, dons âmes sensibles s’abstenir de lire la suite :))

    Après avoir convié un collègue et sa tendre moitié hier soir pour écouter mon système : au premier morceau (Nihavent – Joël Grare – pour ceux qui connaissent et il y en a de source sûre parmi les Leedhers) il a fondu en larmes…

    Je les ai accueillis à un moment choisi : grâce à tous les conseils glanés ça et là au téléphone ou chez différents Leedhers et, accessoirement, sur d’autres forums, je me suis lancé dans une chasse au bruit qui commence à très bien porter ses fruits !

    Toute mon attention se porte sur la source en l’occurrence le N10 d’Aurender : il le vaut bien et me le rend au décuple (centuple ? Ah non, ne tombons pas dans l’excès…).*

    Ainsi après avoir investi un bras dans les supports Néodio (16.000 euros si on en achète 24 kilos, c’est le pied !) j’ai fait un détour chez Acoustic Revive et là c’est le super pied car j’étais pressé et ai pris la première offre sur la toile : ma calcilatrice n’a même pas assez de chiffres pour calculer le prix de 24 kilos de câble).

    Je croyais avoir atteint les sommets et bien non.

    Je maudis Chet (je tirerai le nombre de générations au dé à 7 faces – un dé pipé qui doit porter chance) pour avoir évoqué les qualités du fusible SR Quantum Black alors seulement présumées (pas encore certaines à l’époque, ce n’était qu’une rumeur qui pourrait être confirmée au bout de 200 heures de chauffe…). La notice mentionne qu’il a été porté à 2.000.000 de volts et j’ai l’impression que l’on doit frôler ce prix (je ne peux cependant pas dire en quelle monnaie !) pour 24 kilos. J’ai donc décidé de passer à l’action et dans un premier temps je n’ai pu qu’être horrifié : l’Aurender a besoin de deux fusibles actifs et je n’en avais commandé qu’un seul ! Enfer et damnation, j’ai du patienter une semaine pour lui donner tout son peps. Mais je n’ai pas été déçu du résultat : éblouissant et plus efficace que l’oignon pour verser des larmes authentiques d’émotion. Dans 200 heures ce sera carrément les grandes eaux, une incitation à déménager à Versailles…

    Et quoi encore ? Ah oui je dois aussi maudire Gégé en ce dimanche pour avoir naguère eu l’impudence de nous mettre sous les tympans un câble USB ! Oui vous lisez bien… USB, une honte pour tout audiophile qui respecte la tradition… Je dois absolument en parler avec Joël Grare (mince je me suis trompé, Joël C. chut c’est un secret) car ce câble déménage (encore ???).
    Il ira d’autant plus loin que l’on prendra aussi une petite boîte magique en option – presque donnée par rapport au câble lui-même :p
    Là ni rumeur ni ailleurs mais une écoute à domicile avec témoin – Gégé lui-même !!! Irréfutable donc…
    Chut plus de bruit, c’est la ronde qui luit.
    Dans un mois à vrai dire : le temps que le câble USB et sa masse passive ne soient expédiées de Suède par Entreq.

    Pour conclure : l’ascencion de l’Aurender vers la perfection n’a pas de prix. J’espère que’il ne va pas faire une indigestion avec toutes ces friandises. Je vous en reparlerai brièvement après réception si je sors de la transe musicale dans laquelle il risque de plonger tous le quartier…

    Et si cela ne suffit pas je garde en réserve l’arme de musification massive. Il faut que j’en parle à GM de toute urgence, Bye

    1. Peut être l’Aurender n’avait pas besoin de 2 fuses :
      Il arrive que le porte-fusible comporte 2 fuses… Un en fonction, l’autre prévu pour remplacement, juste rangé là !
      C’est le cas sur mon PlayBack.

      Et le TAD ? N’aura t’il pas droit à sa cerise sur le gâteau ?

      Bonne Zécoutes

      1. Bonjour Chet,

        Non j’ai essayé en ne laissant qu’un seul fusible (en alternant les emplacements) et cela ne fonctionnait pas. L’Aurender est un gourmet. Et la différence avec un seul (en laissant un fusible d’origine) ou deux SR Black est évidente !
        Tu vas finir par l’adopter : il est dorénavant parfaitement compatible avec QOBUZ et le catalogue s’affiche sur la tablette, 15 millions de titres à portée de clic !

        Pour le TAD j’attends que tu viennes, le fusible n’est pas accessible de l’extérieur :p aussi je ne voudrais pas faire une fausse manœuvre !

    2. Bonjour Lhanslo ,

      Je confirme tes impressions ces fusibles puisque j’en ai fait l’expérience ou les frais avec les modèles  » RED  » deja tres bien acheté chez Élite Diffusion ! Et selon les retours , les  » BLACK  » sont au dessus , je vais les tester ! Je suppose que le fait que ces fusibles vibre bien moins qu’un fusible en verre , doit expliqué en autre ces résultats , sans compter les matériaux employés , d’où leurs prix ! En tout cas mon caisson REL G1 , Ampli LINN , ampli Home cinéma ANTHEM … Les aiment ! Petite astuce à tester , qui consiste à changer le sens du fusible dans son réceptacle , la différence est audible !

      Au plaisir

      1. … Et c’est bizarre , pas plus tard que hier soir , j’étais justement entrain de consulter le catalogue de chez Élite diffusion pour regarder ces fusibles en version ( Black ) ! Je suis passé des SR20 aux RED et bientôt les BLACK ! Je pense que ça doit intéressant de les tester sur tout les appareils de son système , même sur un écran plat , un lecteur Bd …

        1. Tu devrais essayer les fuses Black sur ton caisson 20.1 qui possède deux modules d’amplification et donc au Minimun deux fuses au total , en n’oubliant pas de tester les fuses dans les deux sens ! Sur mon caisson , il y a eu une différence notable et selon le sens , mon grave était plus ou moins ferme et rapide ou plus gonflé et mou , A tester donc , idem sur les électroniques , conseils que m’a donné le Mr de chez Élite diffusion qui les connaît bien , donc de source sûr qui n’est pas un secret ! 😉

  4. Bonjour à tous les Leedhers,

    Vendredi matin, j’ai reçu mon ami Frédéric, de chez Noir & Blanc Bruxelles pour une visite éclair.
    Avant d’aller installer un Aurender N10 chez un client, il a trouvé le temps de calibrer mon installation pour lui faire exprimer tout son potentiel dans sa configuration actuelle.

    J’ai apprécié une fois de plus lal’étendue de son expertise.

    Toute évolution attendra le transfert de l’installation dans le salon -véranda dans les travaux commenceront en mai…

    Il a comme à l’habitude mitraillé les équipements et les a posté sur le site N&B.

  5. Bonjour les Leedhers et que la Force soit avec nous en 2016 😉

    L’année démarre en fanfare (mes voisins ne vont pas tarder à se manifester).
    Depuis le temps que je l’attends… le nouveau cru Aktyna est arrivé au moins en ce qui concerne les supports.
    J’ai reçu un premier lot ce matin que j’ai installé immédiatement :
    2 triplets de Neo 432 sous les sources (Aurender et DAC) et 2 triplets de Evo Neo sous le préampli (3) l’ampli (2) et le caisson (1) : je n’avais demandé que 4 sets pour tester.
    Je suis tombé sous le charme instantanément et j’ai adressé un bravissimo à Panayotis !
    Neo 432 , cela rappelle la fréquence de l’ancien LA, la fréquence du cœur, etc… Eh bien cela fonctionne à merveille pour lier entre eux les sons des différents instruments et les voix et cela réduit définitivement toute tentative d’agressivité. La fluidité efface l’aspect analytique dans l’écoute qui existait auparavant et dont je prends conscience a posteriori.
    Evo Neo, ne me rappelle rien d’autre que les Evo 2 😉 Par contre leur efficacité est redoutable en donnant une suavité et du « coffre » à l’ensemble.
    Bref, je vais compléter ma commande …
    N’hésitez pas à me contacter et venir écouter : vous vous ferez votre propre opinion !
    Bon week-end à tous

  6. Bonjour à tous,

    Alors qu’un festin gargantuesque devrait avoir lieu le samedi 21 novembre, Thierry et moi avons commencé à nous mettre au régime en s’abstenant de toute nourriture hier de midi à 18 h et en ne nous abreuvant que d’un seule mais excellente bière belge (Orval).
    Nous avons été trop occupé à jouer du pied tout l’après midi pour essayer de tirer le meilleur de mon système, l’oreille de Thierry étant manifestement plus aiguisée que celle d’un chat !

    Les changements, suppressions et autres empilements plus ou moins stables de supports ont produit des résultats parfois surprenants et le résultat final de ces essais est très positif.

    Thierry voulait absolument se prendre une bûche, en fait ajouter du bois au violoncelle dans un enregistrement qu’il connaît par cœur. Comme c’est encore un peu tôt avant Noël, nous n’avons eu qu’une bûchette : j’ai malencontreusement laissé des supports inadaptés sous l’un des meubles ce qui ruinait a priori tout effort ! Je ne m’en suis aperçu qu’après son départ donc à bon entendeur, il devra revenir pour mon plus grand plaisir et le sien je l’espère !!!

    Tout cela pour dire que j’ai passé un excellent après-midi avec Thierry dont l’étendue des connaissances en matière audiophile semble plus vaste que la Sibérie !
    Les conseils étaient presque à sens unique mais j’ai tout de même pu le surprendre sur quelques trucs totalement empiriques… et le confronter à une créature exotique (dans son vécu audiophile). Une question me brûle les 10 doigts avec un grand N : alors Thierry es-tu convaincu par la démat ?

    1. Meaux… Pas de bris, ni de maux !
      Mais le goût du Brie, et ces quelques mots :
      C’est toujours délicat de s’impliquer dans l’écoute, l’appréciation et les éventuelles critiques ou conseils.
      D’autant que chez soi, on n’est déjà pas souvent le bon prophète.
      Alors chez un compère audiophile, comment prétendre y avoir un rôle de conseil ?
      Je remercie donc Gilles pour sa confiance, et j’espère que mes oreilles et ne vont pas l’avoir détourné de ses critères de plaisirs sonores.

      L’installation correspond à un espace d’écoute proche du mien. Repères durant quelques minutes : Belle scène sonore en 3D, aucune projection, les enceintes « n’existent » pas.
      Juste que le civisme de voisinage oblige à une écoute plus faible que chez moi.
      Le caisson donne de l’air et de l’espace, mais me semble ‘jouer’ à part. Comme un trou dans la bande-passante. En fait, il me manque « du gras autour de l’os », du bas medium, du bois au violoncelle donc…
      L’idée est donc de trouver de la matière, mais sans perdre en détails et en dynamique qui sont bien équilibrés chez Gilles. Et surtout, sans restreindre la scène sonore.
      Je n’étais pas venu sans quelques CD parfaitement classiques (Sonate piano violoncelle et jazz trombones assez violent en haut medium), non démonstratifs mais sonnant juste, à ripper, et quelques tweaks du genre supports d’appareils.
      Pour faire court, en arrivant à l’ordonnance post analyse et différents tests : Nous avons changé les supports de son DAC TAD, en utilisant des cônes en bois creux, dans le genre des C8X visibles là :
      http://www.soundmechanics.hk/en/improve_mwc.htm
      que j’ai longtemps utilisé pour leur excellente homogénéité sur l’ensemble de la Bande Passante, sans préjudice sur la dynamique et les détails, ce que bien d’autres supports, trop amortissants, modifient.
      Et pas chers !
      On a gagné avec une écoute à la fois plus posée et fluide, mais aussi avec des timbres plus cohérents selon mes goûts (et ceux de Gilles me semble t’il à ses commentaires).
      Et l’ensemble a gardé sa scène et sa transparence, meilleure, car les détails m’ont semblés mieux intégrés à la cohérence de la musique.
      N’ayant pas assez de ces supports, nous n’avons pas pu généraliser sous les autres électroniques. Mais l’essai est à faire, avec mesure (effet faible voire sans intérêt sous l’Aurender par exemple).

      Côté source, il est vrai que je n’avais pas été conquis par mes différentes expériences de ‘démat’… y compris chez Présence Audio Conseil, pourtant des pros, où j’avais préféré une source CD !
      Mais là, je ne me suis pas posé de question. C’est loin d’une écoute ‘numérique’. Aurender + TAD, ça me semble gagnant, et d’un usage ‘relativement’ pratique. Pourquoi ‘relativement’ ? Parce qu’il faut activer le WiFi et que je suis anti-ondes !
      Mais entre l’Aurender et le Xxxxx, AMHA, pas d’hésitation.

      Je garde encore le goût de Meaux, puisque Gilles ne m’a pas laissé partir sans une belle part de Brie (qui disparait vite).

Laisser un commentaire